Les Corps de verre, Mélancolie noire, Erik Axl Sund.

       Le titre de ce roman m’a interpellée, « Les corps de verre », fragilité du corps, brisure de l’esprit, nous pourrions beaucoup gloser sur ce que ce titre nous évoque. Pour ma part, je le trouvais poétiquement glaçant et l’image, porcelaine de veillée funèbre, n’avait rien pour me contredire. Une fois de plus, je…Read more »