Le Lagon noir, Arnaldur Indridason.

       Cela fait des années que je me promets de lire les romans d’Arnaldur Indridason, et puis, je reporte, la bibliothèque débordant d’ouvrages. Finalement, par la force des choses, j’ai lu mon premier. Cette lecture restera gravée dans ma mémoire à cause des circonstances, et je ne relirai sans doute jamais ce roman…Read more »

Les Yeux des ténèbres, Dean Koontz.

      J’ai un peu hésité à lire ce roman de Dean Koontz, non que je n’aime pas l’auteur, car je suis ses publications depuis mes quatorze ans, mais parce qu’une des mises en avant vantait le lien avec la pandémie que nous connaissons. Mon naturel anxieux et moi tremblions un peu à l’idée…Read more »

Ecrit dans le sang, Edmonde Permingeat.

       L’année dernière, j’avais bien aimé Sans mon ombre d’Edmonde Permingeat (chronique ici). Quand j’ai appris que les Editions de l’Archipel publiait un nouveau roman de l’autrice, j’ai été intriguée et je suis enchantée d’avoir reçu en avant première le roman, d’autant que le litre « écrit dans le sang » a attisé ma curiosité.…Read more »

La Fleur de l’illusion, Keigo Higashino.

     J’aime beaucoup les romans de Keigo Higashino, car je leur trouve une saveur très particulière. La Fleur de l’illusion faisait partie de ces romans que je gardais comme une poire pour la soif, pour ces moments de creux où je ne sais pas quoi lire.      Lino vient de perdre son cousin…Read more »

Si je mens, tu vas en enfer, Sarah Pinborough.

     Ce roman m’a été offert par mon amie Florie lors de notre swap de Noël – comprendre : notre échange de colis livresque. Je ne connaissais pas l’autrice et je suis enchantée d’avoir découvert quelque chose de nouveau grâce à elle.   Trois femmes. Lisa, Ava et Marylin. Elles ont toutes un secret.…Read more »