La Quête de l’oiseau du temps, Avant la Quête, T1 L’ami Javin. Le tendre, Loisel Lidwine.

LaQuetedelOiseauduTemps      Qui dit peine à lire, dit Bande dessinée… en tout cas, c’est comme ça que je fonctionne, les BD ayant l’énorme avantage de se lire assez vite et d’avoir en plus une patte graphique pour éveiller la curiosité. J’avais vu passer La Quête de l’oiseau du temps sur certains compte de blogueurs et cela m’intriguait un peu. Quand j’ai trouvé ce volume, je me suis laissée tenter.

      Ce tome 1 L’Ami Javin est un préquel à la Quête de l’oiseau du temps, et il nous offre la genèse des personnages. Nous découvrons ce qui les pousse à tenter l’aventure et des liens commencent à se tisser.

      Les graphismes correspondent à ce que je connais chez pas mal de bande dessinées de fantasy, et ils ne m’ont pas posé de souci. Ils sont moins détaillés et léchés que ceux de certaines BD que j’adore mais gardent assez de précision et d’expressivité pour permettre au lecteur de passer un chouette moment. J’y retrouve le plaisir des Lanfeust et des Trolls de Troy que j’ai pu lire adolescente. En soi, la lecture s’est avérée régressive (cela faisait longtemps que je n’avais pas lu ce style de BD) et agréable. Le scénario met en scène quelques situations cocasses, notamment autour de Bragon et d’animaux de la ferme récalcitrants. C’est un peu bête, mais cela m’a fait sourire et j’en avais bien besoin. Alors j’apprécie. Nous trouvons également quelques passages risibles autour de Javin : cet aventurier se veut grand séducteur et… ses conquêtes lui attirent quelques ennuis lorsqu’il se fait surprendre. Bien entendu, quelques scènes de séduction (et plus) sont donc présentes dans cette bande dessinée, mais ce n’est pas la majorité des passages, loin de là. De plus, je pense que ce n’est pas une BD destinée aux enfants, donc pas de souci là-dessus.

      Je ne suis pas certaine que j’aurais apprécié ce préquel si j’avais lu la Quête d’abord. Toujours est-il qu’ici j’ai aimé voir Bragon devenir l’aventurier qu’il rêve d’être. Gauche et mal dégrossi au début, il tombe dans des pièges, son ami Javin, qui se veut bien plus expérimenté, n’est pas beaucoup plus doué. Nous retrouvons donc ici une quête initiatique chez nos personnages. Ils apprennent à être ceux qu’ils veulent devenir : pour notre plus grand plaisir. Leurs fanfaronnades sont savoureuses, bien entendu, mais réservent aussi leur lot de drames, ce qui permet de ne pas créer une histoire linéaire.

     A la fin de ce tome, une amitié se profile déjà et les héros, éprouvés, partiront à l’aventure avec moins de naïveté et moins d’empressement, nous le sentons. Des éléments sont mis en place pour la suite : une société secrète, un étrange symbole, une attaque contre un gouvernant… des complots sont en vue -et qui dit complots dit enquête mais aussi tentatives de sauver les personnes visées. De nombreux rebondissements sont sans nul doute à venir.

     Ce premier volume du cycle Avant la quête de l’Oiseau du temps est donc une lecture distrayante et agréable. Elle remplit les attentes : nous présenter l’apprentissage, semé d’embûches, des héros et nous faire passer un petit moment hors du temps. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s