La Route du lilas, Eric Dupont.

IMG_20200626_195751 (1)         J’ai reçu ce roman dans le cadre d’une masse critique babelio. On nous annonçait un road trip féminin et féministe, ce qui avait titillé ma curiosité, et les avis ont achevé de me convaincre.

      Chaque printemps, Shelly et Laura traversent les Etats Unis, sur la route du lilas en fleurs. Elles en profitent également pour accompagner des femmes qui veulent passer la frontière canadienne pour refaire leur vie. Cette fois-ci, elles voyagent aux côtés de Pia, une sexagénaire brésilienne. Durant le voyage, elles l’initient à l’écriture portée par le parfum enivrant du lilas. C’est aussi par ce biais que se révèle pour nous l’histoire de Pia, et d’autres femmes au destin marquant.

       Je suis embêtée car ce roman ne m’a pas plu du tout. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans l’histoire et me suis accrochée désespérément en espérant que l’histoire décolle. Mais rien à faire. Laura et Shelly n’ont pas su me toucher. Leur grain de folie est bien là, leur soutien à des femmes en détresse est louable, mais leur manière d’être, leurs attitudes n’ont pas su m’émouvoir, d’autant que nous apprenons assez peu de choses sur elles et sur leur engagement finalement.

      La trame narrative m’a parue décousue et je n’ai pas toujours saisi les enchaînements et leur intérêt dramatique. L’histoire de Pia nous est livrée au compte goutte, et elle est saisissante. Nous avons là un destin de femme à la fois hors norme et tragique, révoltant et désespérant. Par contre, j’ai eu la sensation que ce qui aurait pu être une grande force pour le roman était dilué : par exemple, une petite centaine de pages est consacrée à Léopoldine, impératrice du Brésil, et très sincèrement, c’est venu couper la dynamique amorcée par l’histoire de Pia. Les longs passages sur son arbre généalogique, ses frères et sœurs m’ont ennuyée au plus haut point, et après cela, j’ai eu beaucoup de mal à raccrocher le fil narratif. Lorsque le récit s’est concentré sur Simone, puis sur Rosa, j’ai eu de nouveau la sensation de perdre pied dans une histoire qui se délayait. Alors, cette impression est sans doute très personnelle car les trois femmes sont intimement liées et nous le comprenons vite, mais malgré tout, aucune ne m’a accrochée et j’ai été vraiment soulagée d’arriver au bout de ce pavé.

     Je ne m’épancherai pas plus longtemps sur cet avis car il est malheureusement très négatif pour ma part. Je n’ai réussi à me raccrocher à rien, ce qui ne veut pas dire qu’il n’a pas de qualités, cela signifie juste que ce roman n’était pas du tout pour moi.

      Ainsi, La Route du lilas est un rendez-vous manqué comme j’en ai peu connu. Les personnages n’ont pas réussi à éveiller ma sympathie et j’ai trouvé la trame narrative lourde et diluée. A vous de vous faire votre avis, mon flop sera peut être votre top. 

2 réponses sur « La Route du lilas, Eric Dupont. »

    1. Oui, c’est vrai que ce n’est pas aisé, surtout quand on n’a pas du tout aimé. Et en même temps, l’honnêteté est tellement importante, que sans elle, je ne vois pas l’intérêt d’un blog. Par contre, j’essaie de toujours pointer que ce n’est que mon avis et que d’autres peuvent aimer ce qui ne m’a pas plu.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s