Retour sur l’île, Viveca Sten.

Image associée     Je suis les romans de Viveca Sten depuis quelques années déjà. Le premier m’avait laissée un peu sur ma faim parce que le duo Nora / Thomas n’allait pas sans me rappeler Patrick et Erika – que j’adore- (chez Camilla Läckberg) mais il ne m’avait pas pleinement emportée. Et puis j’ai lu le deuxième. A partir de là, le duo avait pris suffisamment d’ampleur pour moi : sa saveur et sa singularité me conviennent à merveille.

   Dans ce sixième opus, une journaliste est retrouvée morte sur Sandhamn, en pleine période de Noël, elle gît sur la plage. Comme elle ne s’était pas fait que des amis dans son travail, la charge pour les enquêteurs est colossale. Les pistes semblent mener à des culs de sac… et un autre meurtre s’ajoute. Thomas et ses collègues tentent de dénouer cette inextricable pelote.

     Comme vous vous en doutez, j’ai retrouvé avec bonheur ces personnages que j’affectionne. C’est une sensation étrange que celle d’ouvrir un livre et de se sentir à la maison, de baisser la garde et de seulement savourer… et ce fut encore le cas : la magie a opéré. Pour dire un mot du duo : Thomas est policier, tandis que Nora est juriste. Ne vous attendez pas à une enquête conjointe comme chez Camilla Läckberg, ici, nos deux personnages s’épaulent, s’apportent une aide ponctuelle et se soutiennent de manière indéfectible. Il s’agit plus d’une écoute commune, que d’un travail en complémentarité, même si cela arrive aussi. D’où la singularité du binôme. D’ailleurs,  Nora est très effacée dans ce tome. Elle n’intervient pas dans l’enquête, mais ce qui lui arrive pose des jalons pour le prochain tome et cela me tient déjà en haleine.

      J’ai en réalité une tendresse toute particulière pour les personnages principaux : Thomas et Nora sont deux êtres cabossés par la vie, qui se reconstruisent, buttent, se relèvent et recommencent. Au fil des tomes, ils ont acquis une réelle consistance et j’aime voir leur évolution. L‘auteure a réussi à me les cheviller au corps et au cœur. Comme d’habitude chez Viveca Sten, on trouve une alternance entre l’enquête et la vie de ses personnages, ce qui me ravit. J’ai également beaucoup aimé l’apparition d’un nouveau collègue, Aram, à qui on fait la part belle : un policier doté d’un réel flair, terriblement humain et touchant par son histoire. J’espère qu’il gagnera en ampleur dans les prochains tomes car il me plaît déjà et je serais déçue de le perdre de vue.

     L’atmosphère du roman est douce et feutrée. Amateurs de polars pleins de rebondissements rapides et échevelés et/ou empreints de violence : passez votre chemin.  Rien de sanguinolent, de brutal et de trash dans ce polar. Il y a des meurtres, oui. Mais la violence reste ténue, comme en toile de fond. L’enquête se déroule lentement, doucement, elle piétine parfois, mais elle avance, les intuitions des uns ne sont pas toujours prises au sérieux, faute de preuves tangibles, des suspects parfaits sont peut-être moins coupables qu’il n’y paraît. Les suppositions et déductions des enquêteurs se modifient au fil des éléments, des mensonges révélés aussi, et nous assistons à la lente maturation de l’enquête. Ce rythme permet aux lecteurs de réfléchir eux aussi et de tenter de démasquer l’assassin. Du coup, je me suis fourvoyée et j’ai suspecté la mauvaise personne durant les trois quarts du livre! La chute n’en a été que plus agréable.

     Enfin, si certains se posent la question, il est bien entendu possible de lire les enquêtes dans le désordre, puisque l’auteure fait des rappels des éléments clefs lorsque c’est nécessaire. Néanmoins, à titre personnel, je pense qu’il vaut mieux les lire dans l’ordre, justement parce que la vie privée des personnages est relativement étoffée et forme un fil conducteur sous la surface.

        Une fois encore, la plume de Viveca Sten m’a conquise. J’ai adoré cette nouvelle enquête et j’ai refermé à regret mon roman, déjà pressée de retourner à Sandhamn.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s