La Maison des reflets, Camille Brissot.

Résultat de recherche d'images pour "la maison des reflets brissot"      De Camille Brissot, je connaissais l’univers extraordinaire de Vagabonds des airs, je craignais autant que je souhaitais découvrir La Maison des reflets : et si l’univers me plaisait moins ?… j’ai balancé quelques temps avant de le lire.

    Dans ce roman, nous découvrons Daniel. Il a grandi dans une Maison de départ, entouré de reflets. Oui, depuis 2022, les morts ne sont plus tout à fait morts et chacun peut retrouver l’être cher – ou plutôt son reflet en quatre dimensions- quand il le souhaite. Mais un jour, Daniel sort de la maison et de son parc ! Le monde extérieur et Violette sont autant d’éléments qui bouleversent alors sa vie.

    J’ai tout d’abord adoré l’univers de ce roman, à la fois proche et lointain. Camille Brissot nous entraîne dans un futur qui n’est pas si incongru que cela. Il n’y a ni voiture volante, ni objet farfelu, juste l’essor de l’intelligence artificielle qui est au cœur de ces maisons de départ, qui gère les reflets et leur animation, qui gère les décors somptueux et immersifs qui permettent à chacun d’oublier ce que sont réellement ces reflets… C’est à la fois fascinant et glaçant et, finalement, cela nous emporte davantage dans le récit.

    Daniel est un enfant touchant par sa passion pour les reflets et les technologies. S’il est coupé du monde réel, il est néanmoins entouré de mille et une vies – les reflets sont ses amis et sa famille -, et il s’épanouit aux côtés d’un père évanescent et d’une gouvernante tour à tour distante, mystérieuse et maternelle. Quel étrange mélange! Mais, s’épanouit-il vraiment? Toute la question est de savoir, dans son univers, où est la frontière entre illusion et réalité… C’est ce qu’il apprendra, dans la douleur parfois, car nous avons bien ici un récit initiatique.

    Nous suivons le cheminement de Daniel. La découverte de l’extérieur, dans sa vérité crue et non plus à travers le filtre d’une réalité augmentée et magnifiée, la découverte de l’amitié, la déception, le rejet, la souffrance, l’amour aussi façonnent le jeune garçon sous nos yeux. Finalement, ses découvertes le ramènent à son monde intérieur, à ses amours et à leurs failles. Peu à peu, Daniel questionne son lien au réel, son lien à la famille, ou plus précisément à ce qu’il pense savoir de sa famille. Le flot d’espoirs et de désillusions qui le secoue, sans ménagement, entraîne sans conteste la compassion du lecteur.

      Bien entendu, à travers Daniel, toute une réflexion sur l’intelligence artificielle et les technologies affleure : quelles illusions entretiennent-elles ? sont-elles bénéfiques ou peuvent-elles parfois faire plus de mal, sous des intentions louables ? Faut-il s’y plonger tout entier ou garder un peu de distance ?

     Le récit s’enrichit également de toute une réflexion autour de la mort et met à l’honneur l’Antiquité et les croyances qui entourent le passage vers l’au-delà : Charon, la mythologie celtique… Ce sont autant d’éléments qui nourrissent l’oeuvre, le lecteur et  aussi la réflexion du personnage sur sa vie et son héritage.

     Enfin, force est de reconnaître que plus je me plonge dans l’univers de Camille Brissot et plus j’aime sa plume : cette langue riche sait se faire tour à tour vibrante, poétique et mélodieuse ou au contraire s’effacer derrière les personnages pour mieux servir leurs émotions et leurs évolutions. Julien Gracq disait « Si je pousse la porte d’un livre de Beyle, j’entre en stendhalie » …  De mon côté, lorsque j’ouvre un livre de Camille (elle me pardonnera la familiarité, j’espère), j’entre en brissotie. Dans l’univers des romans young adult, mon coup de foudre littéraire n’a de cesse de se confirmer!

       La Maison des reflets est un véritable coup de cœur : sa richesse et ses personnages émouvants m’ont emportée dans un tourbillon d’aventures, de joies et de désillusions. La réflexion sur la technologie qui innerve le roman lui procure un je-ne-sais-quoi en plus qui est des plus savoureux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s