Les Papillons géomètres, Christine Luce.

Les papillons geomètres par Luce      En premier lieu, j’adore la couverture de ce roman. Dès que je l’ai aperçue, elle m’a interpellée… Les couleurs à la fois douces et froides, cette silhouette féminine qui semble flotter dans les airs,  et, au fond, ce buste d’homme dont on ignore s’il est menaçant ou non… Cela résume bien le roman en fait. Entre spiritisme et enquête policière, le lecteur navigue entre deux eaux. 

      A Londres, Eve a disparu. Son mari éploré se rend chez une médium de renom chaque année : Mary-Gaëtane LaFay. Mais un jour, la défunte ne vient pas au rendez-vous. C’en est trop pour le pauvre homme. Vaincu de chagrin et de douleur, il erre un peu dans Londres et croise la route de l’Enquêteur, avant de s’évanouir lui aussi… L’Enquêteur et la médium feront donc équipe pour le retrouver en espérant éviter le pire et en espérant comprendre ce qui est arrivé à Eve.

      Le roman commence in medias res et nous plonge dans un univers qui nous déstabilise. Pour ma part, j’ai eu du mal à cerner le personnage de l’Enquêteur, de l’Ancienne et de l’Arpenteur durant les trois premiers chapitres, jusqu’à ce que l’auteur donne innocemment un élément clef qui m’a permis de mieux saisir leur nature réelle. A partir de ce moment-là, j’ai été emportée dans la suite du roman. L’au-delà nous est présenté, par petites touches, au gré des explorations de chacun, ce qui mime la solitude et les zones d’ombre sur lesquelles bute l’Enquêteur. En cela, c’est intéressant car cela éclaire un peu plus le personnage. Enfin, le jeu d’enquête est prenant, même s’il est parfois dilué par les chapitres sur l’Arpenteur, et la chute est superbe : belle et douloureuse, agrémentée d’un soupçon de Roméo et Juliette! J’ai adoré!

      Malheureusement, ma lecture a buté sur certains éléments. Il s’agit principalement de passages que j’ai trouvé un peu longs, philosophiques, métaphysiques… Bref, certains passages m’ont paru bien compliqués sans pour autant apporter de la saveur. Et souvent, ces moments étaient liés à l’Arpenteur ou à l’Ancienne, deux personnages qui restent très (trop?) énigmatiques, finalement pour moi.

     Mis à part cela, j’ai adoré la complicité qui se noue peu à peu entre l’Enquêteur et la médium : échanges tour à tour, sérieux, ridicules, et enfantins presque. Les deux sont très intéressants, l’un par le mystère qui l’entoure, l’autre par son excentricité et sa détermination. Mary-Gaëtane est une femme forte, une femme qui défie les lois de son époque, du monde, et de la nature, au péril de sa propre vie, une femme qui navigue toujours sur le fil, à la lisière de la folie. Ce jeu de funambule était particulièrement prenant. J’ai aimé aussi la complicité entre Mary-Gaëtane et Maisy, son amie et femme de chambre. Le duo est parfois loufoque, parfois dur mais il m’a fait sourire. L’auteur a su les rendre touchantes par leur complicité.

      Mais surtout, la figure de l’Enquêteur m’a beaucoup intriguée... Qui est-il? Vivant ou mort? Au terme de ma lecture, je suis un peu frustrée car je n’en ai pas appris assez sur lui. Je trouve ce personnage très riche, et j’ai le sentiment qu’il n’a pas encore révélé tous ses secrets… Je m’attends donc à un deuxième tome qui, je l’espère, me donnera plus d’éléments. Pour l’instant, j’ai ma petite idée, et j’ai déjà hâte de savoir si c’est la bonne.

      Ainsi, malgré quelques passages plus rébarbatifs, j’ai apprécié Les Papillons géomètres, et j’ai beaucoup aimé le trio Maisy, Marie-Gaëtane, l’Enquêteur qui est savoureux et intéressant. Je serais ravie de les retrouver pour mieux comprendre leur histoire. 

 

Une réponse sur « Les Papillons géomètres, Christine Luce. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s