Salem, Sandra Triname.

       Je quitte la ville de Salem et l’univers de Sandra Triname et je suis contente de ma découverte. Tout d’abord, il faut le dire, ce roman est assez loin de mon univers habituel: vampires, loup-garous et sorcières n’ont plus peuplé mes lectures depuis quelques années… Du coup, cette lecture avait le charme d’un retour dans le passé.

    La quatrième de couverture du roman est très alléchante: la ville de Salem, ses procès, l’aura surnaturelle du lieu, ses drames… et Max,  une jeune femme de notre temps, amnésique, en lutte contre elle-même et contre les autres et qui doit partir sur les traces de sa propre identité. L’ensemble du roman ressemble donc à une quête identitaire, mais pas seulement : complots, machinations, vengeance, romance, tout se retrouve associé en un savant mélange.

           L’intrigue est intéressante et fonctionne comme un roman policier avant de basculer vers le surnaturel. Qui a essayé de tuer Max? Pourquoi? Est-elle manipulée? Par qui? Qui est-elle vraiment? Qui sont ses vrais amis? Inutile de dire que j’ai été intriguée assez vite, d’autant plus que des interludes concernant une certaine Kanda, vivant en 1692, piquaient ma curiosité…  L’auteur a d’ailleurs pris soin de distiller des éléments clefs  tout au long du roman et retravaille toute une mythologie autour de la lycanthropie. Les personnages révèlent leur vrai fond peu à peu, et le lecteur, comme les autres protagonistes, se fait duper. L’ensemble est donc très agréable à lire et les rebondissements entre révélations et trahisons permettent de ne pas s’ennuyer. 

       Enfn, le trio Jack – Maxine et Jared est efficace. Je me suis vite prise d’affection pour Max mais aussi pour Jared. Les autres personnages du roman sont moins détaillés mais certains restent intéressants : par exemple, Cyrus, que nous découvrons à la fin est intriguant, Sakari, quant à elle, m’a assez vite déplu!

      Seule ombre au tableau dans cette lecture, certains passages basculent trop dans la romance pour moi, ce n’est pas désagréable, mais cela ne m’a pas pleinement emportée.

     En conclusion, j’ai passé un bon moment avec Salem, le roman est agréable, prenant et les personnages sont attachants.

 

 

Une réponse sur « Salem, Sandra Triname. »

  1. livre fini !!!!!! un livre envoûtant et passionnant. J’ai adoré. Le personnage principal m’a tellement plu qu’il est venu même hanter mes nuits et moi je ne voulais plus lâcher le livre. Mes nuits étaient peuplées de loups garous. Je reconnais qu’il est aussi assez loin de mes lectures habituelles mais c’est sans regret. L’histoire est agréable à lire et passionnante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s