Twenty Rules, Carole Cerruti

Twenty Rules par [Cerruti, Carole]     J’ai découvert cette uchronie un peu par hasard en furetant sur internet, et je me suis laissée convaincre par la quatrième de couverture et les avis positifs. Je me suis donc immédiatement lancée dans cette lecture qui me semblait captivante.

J’ai beaucoup aimé l’univers crée au début. L’auteur parvient à réinventer la société et à disséminer ça et là des explications à ces mutations : la société au Japon  est donc désormais régie par vingt règles, gravées dans le marbre et immuables. Les émotions sont réprimées, annihilées grâce à un sérum que l’on injecte à tous, plusieurs fois au besoin. Les visages sont masqués de sept à dix-sept ans pour que chacun grandisse dans l’égalité.

           Milla fait partie de ce monde et tout lui paraît normal. Sa route paraît toute tracée : son fiancé Seith la demandera certainement en mariage avant la cérémonie des visages, elle ira sans doute étudier à la Cour. L’arrivée d’un étrange prisonnier venu d’un autre continent fissure cependant son monde.

       A ce moment-là, j’ai failli «  décrocher », j’ai eu la sensation que l’histoire était cousue de fil blanc, et déçue, je me suis forcée à continuer. Force est d’admettre que non seulement, je me suis trompée, mais en plus, j’ai très bien fait de poursuivre la lecture. L’auteur a réussi à m’emmener dans une direction différente de ce à quoi je m’attendais. Certes, certaines de mes prévisions étaient justes, mais la suite était infiniment plus riche que ce que j’imaginais.

       A ce moment-là, l’aventure, l’enquête policière, les complots et les machinations de la Cour, l’amour et le suspense viennent rejoindre l’uchronie.

     Notre attachante héroïne mène un véritable apprentissage : elle apprend la bassesse, la trahison, le mensonge, la cruauté, l’amour, la peur. Elle se révolte aussi et apprend le bien fondé des émotions. En un mot, elle apprend la « vie ».

       Tout le roman parle de cette naissance à la vraie vie, à l’amour, la construction de soi et la formation de l’individualité, la naissance de l’esprit critique, l’apprentissage de l’amour aussi.

         La plume de l’auteur est un vrai régal ! L’écriture fluide mais intense emporte son lecteur et sait se faire tour à tour poétique ou épique. La narration m’a particulièrement séduite. L’ensemble de l’histoire est présenté selon le point de vue de Milla, à la première personne. Mais, à cela, se mêle d’autres chapitres extrêmement signifiants. Nous trouvons une alternance entre passé / présent : des chapitres évoquent l’enfance de Milla, présentés selon le point de vue de l’enfant,  et ils éclairent son présent, d’autres évoquent le point de vue du prisonnier découvrant Milla.

      En bref, voici une savoureuse uchronie qui ravira adolescents et adultes ! Le style est un vrai régal si bien que le lecteur dévore le roman, poussé en avant par la soif de comprendre le destin et la route que Milla se choisira.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s