Pitié pour leurs âmes, John Searles

Pitie-pour-leurs-amesLe titre de ce thriller m’a intriguée… Selon la quatrième de couverture, il devait être à la croisée entre un Stephen King et un John Irving… Cette description a tout à la fois fait grandir mon scepticisme et a piqué ma curiosité. Qu’à cela ne tienne : il faut essayer !

            Comme un roman noir,  le récit s’ouvre sur des morts, sans espoir de fin heureuse : Rose et Sylvester Mason sont tués dans une église non loin de chez eux, par une rude soirée d’hiver. Leur fille cadette, Sylvie est entrée dans l’église et a vu le meurtrier… Jusque là, cela ressemble à une intrigue policière classique.

            L’originalité vient du métier exercé par les Mason : ils aident les âmes en peine. Nous plongeons alors dans le paranormal. Ce détail donne sa saveur au roman : l’atmosphère créée met par moment le lecteur mal à l’aise et l’amène à s’interroger en même temps que Sylvie.  Et si ces meurtres étaient liés à leur métier ? Et si un objet ramené au cours de leurs voyages professionnel, un objet hanté, possédé, était la cause de la ruine de cette famille ?

            Sylvie tente de reconstruire l’enchaînement de cette nuit tragique. Dans sa soif de comprendre, elle se mettra en danger, trouvera des alliés inattendus et fera des découvertes étonnantes.

            La narration de ce roman, particulièrement efficace, mêle passé et présent en un maillage complexe. Les interrogations de Sylvie nous sont présentées au fur et à mesure, ses doutes et ses atermoiements aussi. Elle tâtonne et les découvertes qu’elle fait la renvoient en permanence à son passé, d’où l’aspect capital des nombreuses analepses. Cette écriture provoque une tension chez le lecteur. Nous sommes tenus en haleine par les découvertes de la jeune fille. Peu à peu, elle assemble les morceaux du puzzle : le passé éclaire le présent et inversement. Son errance en quête de sens l’approche peu à peu de la vérité. Mais… cette vérité sur sa famille, sa sœur, ses parents est-elle ce qu’elle voudrait entendre ? Est-ce que son monde ne va pas s’écrouler à trop vouloir creuser ? Quels secrets ont été enfouis ?

            Vous l’aurez compris, j’ai passé un très bon moment avec ce thriller ! L’atmosphère est pesante à souhait grâce aux aspects paranormaux, le personnage de Sylvie est à la fois fort et fragile, naïf et étonnamment lucide. Le roman entier devient quête initiatique pour la jeune fille qui apprend la vérité sur la famille, sur sa sœur et découvre, seule, qui est le véritable assassin de ses parents. Une belle réussite !

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s