Ray Shepard, T1. Amnésie, Morgane Rugraff.

ray-shepard  Ce premier tome de la saga Ray Shepard dormait dans ma bibliothèque depuis deux ans. Il a été, au fil du temps rejoint par les deux autres, et encouragée par Clem-YouCanRead (son avis est ici), j’ai décidé de le sortir enfin de son hibernation. Première chose, une fois de plus avec les éditions Plume Blanche, l’objet livre est vraiment beau. C’est le premier petit plaisir.

      A Pengrad, tous les humains sont détenteurs d’une moitié d’âme animale, un peu comme un daemon. Travaillant en symbiose, ils participent à des combats pour fortifier leur fluide, et faire grandir leurs aptitudes, en même temps ils étudient l’alchimie. Des guildes existent, certaines obscures et avides de pouvoir, d’autres criminelles. Nos jeunes héros évoluent au milieu de cet univers et tâtonnent encore, ignorants de bien des choses.

      Dès que j’ai lu le premier chapitre, j’ai pensé à A la Croisée des mondes de Pullman à cause du lien entre un humain et son animal, le daemon. Cela ne m’a pas spécialement dérangée puisque c’est un univers que j’apprécie beaucoup, pour autant, cela fait naître de réelles attentes sur la manière dont le lien sera tissé, sur les événements aussi car malgré tout, avec un nouveau roman, le lecteur a envie d’être transporté ailleurs, loin du déjà-vu. Morgane Rugraff y arrive d’ailleurs très bien, en proposant un univers dense, plein de secrets et de choses trappes, de faux semblants et de mystère. Le premier chapitre est très introductif, il présente l’univers de Pengrad, les Guildes, évoque les Gouttes rouges, le quotidien de chacun, et met en place le personnage de Ray Shepard, le père du narrateur. Cette partie là est un peu fastidieuse, justement parce qu’elle pose les bases. Puis, lorsque s’ouvre l’histoire de Ray, cela se fluidifie, pour notre plus grand bonheur.

    L’histoire en elle-même est vraiment très chouette. Les doubles animaux sont particulièrement travaillées et j’ai beaucoup aimé le soin mis dans leur description, dans leurs attitudes et leur symbiose avec leur détenteur. J’ai beaucoup aimé certains jeux de contrastes (des humains fragiles avec un double imposant, ou l’inverse) qui parsèment le roman. Cela permet de susciter la curiosité du lecteur dès qu’un personnage apparaît pour la première fois et sans son double.

    Je suis un peu embêtée pour parler de la trame narrative parce que – pour être honnête- il se passe beaucoup de choses et pas grand chose à la fois. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, nous avons beaucoup de scènes, de petits conflits, de bagarres et de grandes batailles, mais je suis convaincue que ce premier volet sert essentiellement à placer tous les pions sur l’échiquier : Ray, Ryo, Matt, Kaily, Jack, leur père, Léane, Jim, Santor, Rhysard… Beaucoup de personnages restent mystérieux, ambivalents voire carrément inquiétants et cela provoque une réelle tension – qui pour l’instant continue à enfler. Je pressens donc que le gros des aventures arrivera dans les deux autres tomes. Cela n’enlève rien au plaisir de lire Amnésie, d’autant qu’il nous faut bien les trois quart du livre pour que Ray retrouve la mémoire. Une cheminement plus bref aurait paru peu crédible. Disons que la temporalité de ce tome est compréhensible par rapport aux enjeux pour la saga et pour le personnage principal.

    Les personnages sont assez intéressants. Comme je suis d’un naturel curieux, j’ai eu envie de comprendre ce qui animait Ray, ce qui lui arrivait et qui le transformait. Mais, mon gros coup de cœur reste pour Mariah  : j’aime sa détermination, son courage, ses fêlures aussi. L’autrice ne ménage aucun de ses héros. Tous ont droit à leur lot de souffrances, parfois avec un petit supplément, d’ailleurs. Nous sommes loin du récit gentillet et plus d’une fois, cela amène au sang et à la désolation.

    Pour autant, quelques petites choses m’ont dérangée, avec les personnages justement. L’autrice nous concocte un triangle amoureux des plus classiques. La jeune fille, fragile et timide, amoureuse du beau ténébreux – indifférent à ses charmes, et le meilleur ami, lui, pas si indifférent que ça à la demoiselle. Bon, vous le savez, je ne suis pas fan de romance. Et c’est justement ces choses-là que je n’aime pas dans la romance: les errances des triangles amoureux me fatiguent et me pèsent, du coup, je mentirais si je disais que cet élément-là m’a plu. De même, j’ai trouvé que les scènes de combat prenaient parfois une allure répétitive. Je me souviens particulièrement d’une formule choisie pour l’auteur lors d’un combat de Kaily, formule que j’ai trouvée sublime. Elle m’a frappée immédiatement… sauf que j’ai retrouvé la même après, quasiment à chacun de ses combats, et du coup, cela avait perdu de son charme. J’ai conscience que c’est facile de critiquer et de le formuler ainsi, mais cela reste mon ressenti de lectrice.

      Pour ne pas terminer sur cette note mi- figue mi-raisin, je dirai que l’autrice ménage des renversements de situations haletants. Je ne m’attendais pas à certaines scène, et le destin d’un ou deux personnages m’a particulièrement saisie. Vu la manière dont se finit Amnésie, je sais déjà que je ne tarderai pas à lire la suite, la tension est à son comble, je devine un Ray manipulé, à la merci de personnes peu scrupuleuses (- j’ai quelques indices qui le prouvent!-) et cela annonce une suite trépidante et haute en couleurs!

      Ainsi, ce premier opus de la saga Ray Shepard est vraiment intéressant. Il y a des éléments saisissants qui nous étonnent et nous emportent, mais il y a aussi quelques petits détails qui m’ont titillée et qui m’empêchent d’avoir un vrai coup de cœur. Toujours est-il que c’est une très bonne lecture, j’ai hâte de lire la suite. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s