Apnée noire, Claire Favan.

Résultat de recherche d'images pour "apnée noire"         J’ai souvent vu passer Le Dompteur d’anges, de Claire Favan sur bookstagram… et comme souvent, j’étais partagée entre curiosité et scepticisme. Je me méfie un peu de l’engouement collectif, non que je doute de l’objectivité des blogueurs, mais j’ai toujours peur  de placer la barre trop haut et d’être finalement déçue. Alors, histoire de me faire ma propre opinion, je me suis laissée tenter par Apnée noire, et je suis plutôt satisfaite de mon choix. 

      Pour parler en quelques mots du résumé: Une série de meurtres se fait jour, ressemblant trait pour trait au mode opératoire d’un criminel exécuté il y a peu. Même la signature est identique. Cruel constat pour la police qui ne sait plus à quel saint se vouer: imitateur? erreur judiciaire? La collaboration entre Megan Halliwell – figure clef du FBI- et Vince Sandino risque de faire des étincelles sur cette affaire épineuse.

        Autant dire les choses franchement, les trente premières pages sont déroutantes. Nous avons successivement l’exécution de Vernon Chester, tueur en série, et la descente aux Enfers de Vince Sandino…et durant ce laps de temps, nous nous demandons comment l’histoire va évoluer. Nous ignorons quels seront les liens entre les personnages et la manière dont Vince évolue laisse planer des doutes sur son avenir. Puis la nouvelle série de meurtre apparaît et là, plus de doute, le lecteur est ferré. Non seulement l’intrigue est dense, résistante et d’une noirceur terrible, mais le duo d’enquêteurs porte aussi l’histoire, chacun à sa manière.

      Vince Sandino est assez étonnant. Alcoolique, homme détruit, il oscille entre sagacité et absence totale de résistance. Sa lucidité défaillante ne lui permet pas de voir les failles de sa co-équipière et ne lui permet pas non plus de se protéger au mieux lorsque la plongée en eaux troubles risque de lui coûter sa vie. Si nous avons plus d’une fois envie de le secouer, il reste néanmoins terriblement touchant par la souffrance qu’il dégage, par la culpabilité qui le ronge et par sa manière de se punir lui-même, de s’interdire de vivre. Alors que ce n’est pas le sujet premier du roman, je trouve que la représentation de ce personnage est fine et subtile et cela sert l’ensemble de l’histoire. Megan Halliwell est, à mon sens, beaucoup plus agaçante. Sûre d’elle-même et forte de ses convictions, elle n’entend rien ni personne. Elle est à la fois froide et dure, mais pour mieux se révéler dans les dernières pages, car il y a bien là un renversement de situation chez elle. Et, in fine, elle devient un personnage attachant. Sous la carapace, les fêlures sont bien plus présentes que nous ne l’aurions cru.

     Ce duo de choc fonctionne cahin caha, à coup de « je t’aime » / « moi non plus » et leurs atermoiements sont plutôt savoureux. Ils s’aident, se mettent des bâtons dans les roues, entretiennent des secrets pour finalement devenir ennemis jurés, avant la révélation. Cette alliance improbable ajoute tout le sel à cette histoire, et si l’origine de cette nouvelle série de meurtres est particulièrement bien amenée, préparée et mise en oeuvre, cela n’aurait pas été la même chose sans ces deux enquêteurs.

        Vous l’aurez donc compris, nous avons ici un thriller d’une efficacité redoutable servi par une plume simple et claire. Tout est mouvant, les apparences sont trompeuses, et celui qui se raccroche à ses certitudes risque le plus de chuter. Les informations sont distillées, juste au bon moment, afin de ménager le suspense et de préparer la chute. Tout semble donc crédible : l’identité du tueur, ses motivations, ses émotions, l’entêtement de certains policiers… Les voiles se lèvent et finalement, nous obtenons bien plus de révélations que nous n’en attendions, ce qui ne gâche en rien notre plaisir!

      Ainsi, Apnée noire a été mon premier roman de Claire Favan, mais ne sera sûrement pas le dernier. J’y ai retrouvé tout ce que j’aime : une enquête rythmée qui avance ou déraille au gré des découvertes et des interprétations, des personnages touchants par leur parcours de vie et une chute on ne peut plus savoureuse. Carton plein, je suis conquise!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s